À propos

Bienvenue à tous!

Si vous vous retrouvez là, c’est peut-être parce que, comme moi, vous aimez les histoires et vous pensez que le cinéma est un excellent moyen de Always Look on the Bright Side of Life… (Toujours regarder la vie du bon côté, La Vie de Brian, Monty Python, 1979).

J’écris des histoires et je les mets en scène avec une merveilleuse équipe.

Il n’y a pas un art plus collectif que le cinéma

Et cela me le fait aimer chaque jour davantage.

Alors bonne balade de film en film, de lien en lien… De mes premiers essais aux derniers courts-métrages, des films faits avec mes élèves aux courts spontanés, tournés sur le vif !

Je crois qu’on tient un très bon site !

Olivier

Ma bio

Je suis né en 1980 à Belfort, et je suis fasciné depuis mon enfance par le cinéma. Une passion qui va guider mes choix personnels et professionnels. Je poursuis des études d’histoire avec une option en histoire du cinéma de 1998 à 2003 (merci Daniel Weyl) et prépare dans la foulée le CAPES dans la même dominante. Depuis 2003, je suis professeur d’histoire-géographie en collège dans la ville de Mulhouse. Mais le cinéma ne me quitte jamais. À partir de 2006, où j’obtiens la certification complémentaire cinéma et audiovisuel, je monte un ciné-club dans mon établissement et m’attaque à la réalisation de courts-métrages, dont plusieurs reçoivent des soutiens institutionnels.

Olivier Arnold, cinéaste

Quelques films et séries parmi mes préférés

Chantons sous la pluie – Gene KELLY et Stanley DONEN
La Rose pourpre du Caire – Woody ALLEN
La vie de Brian – Terry JONES
Opening Night – John CASSAVETES
Certains l’aiment chaud – Billy WILDER
Le retour de la Fanfare – Eran KOLIRIN
Mustang – Deniz GAMZE ERGUVEN
Lost in translation – Sofia COPPOLA
P’tit Qunquin – Bruno DUMONT
One + One – Jean-Luc GODARD
Ridicule – Patrice LECONTE
L’Anglaise et le Duc – Éric ROHMER
Les Producteurs – Mel BROOKS

Remerciements

À toutes celles et ceux qui, devant ou derrière la caméra, en amont du projet ou en post-production, depuis toujours ou occasionnellement, permettent à tous ces projets d’être réalisés

“Si vous avez un bon scenario, que vous avez bien choisi vos acteurs et votre équipe technique, et que lorsque vous arrivez sur le plateau, tout se passe bien, sachez être reconnaissant et vous faire discret. Savoir se taire est parfois aussi important que savoir quoi dire.”

Sydney POLLACK in Leçons de cinéma-l’intégrale-, de Laurent Tirard, Nouveau Monde éditions, 2009.